dimanche 29 novembre 2015

PARMENTIER DE HADDOCK AU CHOU VERT


Bon, tout arrive! Après ce long silence je reviens sur la pointe des pieds, en espérant pouvoir reposter des articles plus réguliers. Après l'achat de notre nouvelle maison (fin 2014), les devis, les 6 mois de travaux, la surveillance quotidienne du chantier, et nos weekends de bricolage, nous avons enfin déménagé en début d'été. Tout n'était pas terminé, mais une fois sur place il est toujours plus facile de faire les finitions... Aujourd'hui, les peintures sont toutes faites, les chambres aménagées et décorées, les dernières poignées de porte sont en place ainsi que les miroirs des salles de bains, les luminaires (enfin, pas tous), la cuisine est finie (quel bonheur!)... On peut se permettre de souffler un peu et de passer du bon temps. Notre maison est agréable et le résultat nous ravit. Il y aura encore quelques petites choses à prévoir, des aménagements, des stores et des rideaux, des cadres à accrocher... mais là, il s'agit surtout de déco. Il faut vivre dans une maison avant de prendre certaines décisions. Il y aura de nouveaux meubles à choisir, et une piscine (indispensable dans le sud) à créer dans le jardin! Comme vous le voyez, le programme est encore chargé, mais j'ai repris le chemin des cuisines, j'ai plein d'idées et d'envies de nouveautés, que je partagerai bien sûr au fil de ces pages! Et puis il y aura toujours des balades gourmandes...


Et cette fois, pas besoin d'aller trop loin puisque de chez nous, nous voyons au loin la silhouette du Mont Ventoux. C'est un but de balade dès que nous avons de la visite, nous partons donc pour une belle montée au sommet en suivant cette étape mythique du tour de France (le Tour 2016 y passera le 14 juillet pour une étape Montpellier-Mont Ventoux). Même en voiture la route qui sillonne d'abord la forêt vaut le coup d’œil. Les couleurs à l'automne sont superbes (photos prises lors des vacances de la Toussaint). 
PS : Nous y sommes retournés hier, quel changement : Il n'y a plus aucune feuille et la dernière partie de la route accédant au sommet est coupée aux voitures (jusqu'au printemps), dommage! Nous reviendrons aux beaux jours...


En fin de parcours, la forêt disparait brusquement au profit d'un espace lunaire, recouvert de cailloux. Il faut bien se couvrir, là haut, il y a du vent et c'est glacial... Les parapentistes se régalent, les cyclistes qui ont eu le courage de monter prennent la photo souvenir et redescendent au plus vite... Bon, ce n'est pas parce-qu'on est montés en voiture qu'on ne fera pas quelques photos, mais vite fait! (Un grand merci à Christine B. pour m'avoir permis d'utiliser les siennes dans cet article).
On reprend alors la route pour se mettre au chaud! Heureusement avant de partir, la cuisinière a pris soin de préparer un grand plat convivial à partager, qu'il n'y aura qu'à réchauffer.
La recette du jour est extraite du livre de Coralie Ferreira "Plats à Partager" , superbement illustré par les photos de Virginie Garnier (éditions Mango), une véritable mine d'or lorsqu'on reçoit beaucoup et que l'on aime les grandes tablées. J'ai choisi ce parmentier bien de saison, très complet avec du haddock, du chou vert et de la purée de pommes de terre... Un plat d'hiver par excellence que l'on peut ensuite décliner selon ses trouvailles au marché! Alors, on se lance?


Parmentier de haddock au chou vert

Pour 8 personnes
  -  1 kg de haddock
  -  500 g de chou vert
  -  1,5 kg de pommes de terre à chair ferme
  -  1 bouquet de ciboulette
  -  2 gousses d'ail
  -  1,2 l de lait
  -  30 cl de crème fleurette
  -  60 g de beurre + quelques dés 
  -  Sel, poivre du moulin

1. Dans une casserole, versez 1 litre de lait et 1 litre d'eau. Plongez le haddock et faites chauffer jusqu'à ébullition. Éteignez le feu et laissez pocher le poisson 15 minutes.

2. Pendant ce temps, lavez les pommes de terre et faites-les cuire 20 minutes dans une casserole d'eau bouillante salée. Égouttez-les, épluchez-les, passez-les au presse-purée, puis ajoutez le reste de lait chaud et 30 g de beurre. Mélangez pour obtenir une purée bien onctueuse.
3. Lavez le chou, émincez-le en fines lanières, faites-les cuire dans une sauteuse avec le reste de beurre, 10 minutes à couvert sur feu doux, salez, poivrez. Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6). Égouttez le haddock et émiettez la chair. Ciselez la ciboulette.
4. Dans une casserole, faites bouillir la crème avec la ciboulette, jusqu'à ce que la sauce épaississe. Salez. Mélangez un quart de cette sauce à la purée, et le reste au haddock.
5. Dans un plat à gratin, déposez la purée de chou vert. Ajoutez le haddock à la crème puis recouvrez de purée. Parsemez de quelques dés de beurre. Enfournez et faites cuire 30 minutes. Servez aussitôt.

dimanche 26 avril 2015

GATEAU AU YAOURT, CITRON ET PAVOT


Incroyable! Je suis de retour... Après une longue période d'absence, je vais tout doucement me remettre à poster des billets sur ce blog. Pas encore aussi régulièrement qu'avant, je vous l'accorde, mais le plus souvent possible!
Que c'est-il passé depuis septembre dernier? Nous avons enfin trouvé une maison, qui corresponde à nos critères (nos rêves, nos moyens, nos exigences...). Nous avons passé notre hiver dans les plans, les devis, les réunions de chantier, et le début des travaux. Depuis le début du printemps, les choses prennent forme : Rénover une maison c'est complexe, riche en surprises (bonnes et mauvaises), en nuit blanches et en emmerdements ennuis. Il faut être vigilant et surveiller le chantier, j'y vais en ce moment tous les jours... Comme si je n'avais pas assez de boulot! Mes journées sont à rallonge, et nous passons tous nos weekends sur place (la maison n'est pas encore habitable). J'ai troqué mes poêles et et mes casseroles pour des truelles, des pinceaux, des spatules à enduit, scie, marteaux et autres outils qui font mal aux mains! Je ne hante plus Ikéa et les magasins de "filles", je traine chez Leroy Merlin et je commence à parler "pro" avec les vendeurs... Tout arrive!!!


Nous avons trouvé un endroit de rêve au pays des Sorgues. Un grand terrain cerné de champs de pommiers, de fleurs et de chevaux, avec une vue magnifique sur le Mont Ventoux. Avec le printemps, nous découvrons les beautés de ce jardin et les premières floraisons de nos arbres fruitiers. Depuis ces photos, il y a 2 semaines, le jardin a déjà beaucoup changé. Moins de fleurs, plus de feuillages, les deux superbes platanes devant la maison ont déjà toutes leurs feuilles et nous donnerons un bel ombrage pour nos déjeuners d'été. J'ai planté mes premiers rosiers grimpants (commandés chez David Austin en Angleterre). Les iris sont sur le point de fleurir, les lapins gambadent dans le jardin tous les matins, et nous jardinons au bruit des oiseaux...


Encore quelques semaines de patience et nous pourrons aménager. Nous avons choisi de voir les choses en grand, on refait complètement le chauffage, l'isolation, l'électricité et la plomberie. La maison qui ressemblait encore à un gruyère il y a quelques semaines se rapproche de plus en plus d'un intérieur dans lequel nous pouvons nous projeter. On va pouvoir passer à tout ce qui est déco, les salles de bains, les peintures, l'aménagement intérieur... et la cuisine!!! Bref, tout est loin d'être fini, mais fin juin au plus tard nous serons dans les lieux...
D'ici-là j'avoue, peu de cuisine, des repas vite faits la semaine, des pique-niques le weekend, grandes salades, sandwiches... Avant de renter complètement cassés le soir! 
Je me contente donc de faire des choses simples, comme ce gâteau que nous dégustons sur place en compagnie des ouvriers. C'est une recette inspirée du magazine Saveurs, mais avec quelques ajustements personnels... Alors, enjoy!


Gâteau au yaourt, citron et pavot

 Pour la pâte :
 -  200 g de farine
-  150 g de sucre
-  100 g de beurre demi-sel
-  3 œufs
-  3 citrons
-  1 pot de yaourt à la grecque
-  1 sachet de levure chimique
-  2 c. à soupe de graines de pavot
Pour le glaçage :
-  100 g de sucre glace
-  1 c. à soupe de jus de citron
-  1 citron

1. Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6). Lavez et séchez les citrons. Râpez finement leur zeste (si possible à la Microplane). Pressez leur jus. Faites fondre le beurre et laissez-le tiédir.
2. Dans un saladier, ou dans le bol d'un robot, fouettez les œufs avec le sucre jusqu'à obtenir un mélange bien mousseux. Ajoutez le yaourt et le beurre fondu, puis la farine et la levure tamisées ensemble. Incorporez enfin les graines de pavot, 5 cl de jus de citron et les zestes râpés. Mélangez soigneusement.
3. Versez dans un moule silicone, ou un moule classique beurré et fariné, et enfournez pour 40 à 45 minutes de cuisson. Le cake doit être doré à l'extérieur et bien moelleux à l'intérieur. Laissez le cake tiédir à la sortie du four avant de le démouler sur une grille. Laissez complètement refroidir.
4. Préparez le glaçage : Dans un bol, mélangez le sucre glace avec le jus de citron. Étalez la préparation sur le gâteau. Brossez le dernier citron sous l'eau et séchez-le. Détaillez-le en très fines rondelles et disposez-les sur le glaçage, avant qu'il ne soit complètement sec. Laissez durcir puis dégustez.

Imprimez la recette